Matthy

Matthy

Histoire de corps

PROPOS RECUEILLIS PAR LA GANG DE BAMC

«Je me trouve beau… mais!

S’il y a une chose dont je suis certain dans la vie, c’est que je me trouve beau… mais il y a un «mais».

Avant tout, il faut savoir que je suis un homme atteint d’une forme rare de nanisme, ne faisant donc clairement pas partie des standards de beauté imposés par la société. Cette prémisse étant faite, je me trouve beau… mais.

Je ne fais pas partie de la norme, et c’est correct. Vous n’êtes tout simplement pas habitués à ça. Vous ne voyez pas en moi un objet de convoitise, un flirt potentiel, une bonne première impression, car vous avez appris à regarder la beauté sur un spectre restreint. Mais je ne peux pas (et ne veux pas) vous en vouloir pour ça.

Je me trouve beau, car j’ai grandi avec ce corps. J’ai dormi avec ce corps, j’ai touché pas mal toutes les parties de ce corps, je l’ai scruté à la loupe, ce corps, et j’y ai pris goût. Je n’ai pas eu le choix de l’aimer. J’ai une maudite longueur d’avance sur vous sur comment aimer le corps qui m’a été donné.

Debout devant le miroir, nu ou habillé, je contemple chacun de mes angles et je découvre mon potentiel. Je rêve secrètement d’être enfin la saveur du mois, d’être désiré pour ce que je suis, extérieurement parlant. Devant mon miroir, je me mets à croire que ça peut être vrai. Je suis en admiration, sans être narcissique, devant ce que je peux offrir. J’ai appris à l’aimer, à lui accorder de l’importance, à le sensualiser.

Je me trouve beau, mais (le fameux «mais»)… Dès que je franchis la porte, dès que je sors de cette bulle, de cet espace où je peux laisser libre cours à mes pensées, je frappe un mur, un solide mur. C’est toujours là que je constate ce déchirant contraste, cette déchirante réalité que… vous êtes juste pas prêts!

D’un seul coup, tout ce temps à me requinquer, à me percevoir comme un homme normal et à me trouver désirable est ruiné par ces yeux qui ne veulent pas voir plus loin. Et le pire là-dedans, c’est que je vous comprends. J’ai grandi avec les mêmes modèles de beauté que vous, les mêmes conventions, les mêmes beaux acteurs qui passent à la télévision.

Depuis quelque temps, je me pose cette question: et si j’étais né sans handicap, aurais-je eu la même ouverture d’esprit par rapport à la diversité corporelle? Franchement, j’ai peur de la réponse…

J’ai été obligé de constater et de trouver le beau dans la différence, parce que je suis différent aussi.

Et si les personnes qui sont atteintes d’un handicap physique pouvaient être sexuellement attirantes, sans devenir des objets de fantasmes obscurs? Est-ce que ça se peut? La réponse est oui. Si, devant mon miroir, depuis mes 14 ans, j’ai pu apprendre à voir la beauté autrement, j’ose croire qu’il pourrait en être ainsi pour tout le monde. J’ose croire.

Oui, je me trouve beau et je n’ai pas honte de le dire, parce que ça n’a pas toujours été le cas.

À tous ceux et celles qui se ne trouvent pas beaux et belles devant le miroir, sachez que c’est en modifiant la perception que vous avez de vous-mêmes que vous apprendrez à vous accepter tels que vous êtes.

Je sais qu’il y a des gens ouverts, qui voient avec les yeux du cœur, et je remercie ces personnes d’exister. Il devrait avoir plus des gens comme vous, qui apprécient la variété des corps, qui arrivent à y voir du potentiel et qui veulent les découvrir.

Je rêve d’être convoité ou bien de convoiter sans craindre le pire. Pourtant, l’idée simple de flirter dans un bar m’apparaît comme un rêve inatteignable. J’aimerais jouer la carte de la séduction, mais je manque de pratique. J’aimerais qu’on dise de moi, en secret, qu’on me veut, qu’on désire apprendre à me connaître.

Donc, je me trouve beau, mais j’aimerais que la société ouvre ses horizons aux facettes multiples de la beauté. Exposons dans le monde entier les handicapés dans les magazines de mode, dans les défilés, à la télévision, dans la musique. Normalisons cette beauté.

Trouvons-nous tous beaux à notre façon.»

Matthy, 31 ans

Matthy Laroche (Le Petit Singe)

IG: @matthyroche

YOUTUBE: Le Petit Singe

 

 

TU POURRAIS AUSSI AIMER

No Results Found

The page you requested could not be found. Try refining your search, or use the navigation above to locate the post.

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES

Isabelle

Isabelle

Histoire de corps

PROPOS RECUEILLIS PAR LA GANG DE BAMC

«Je suis née avec le spina-bifida, une malformation de la colonne vertébrale et depuis que je suis jeune, je me déplace en fauteuil roulant. J’ai eu plus d’une trentaine de chirurgies dans ma vie; vous pouvez donc vous imaginer que j’ai plusieurs cicatrices, et que ma relation avec mon corps est un peu spéciale. Surtout en voyant toutes ces images et «standards» véhiculés dans les publicités. J’étais toujours différente et souvent bien, la seule en fauteuil roulant.

Plus jeune, je faisais beaucoup de sport pour me tenir en forme: ski adapté, entraînement au gym, les scouts et plusieurs autres activités. Puis est venu le secondaire, suivi du Cégep. Ça n’a pas été ma meilleure période. Il y a eu un laisser-aller à plusieurs niveaux, je me suis laissée influencer dans les amitiés, j’ai eu moins confiance en moi, je ne m’occupais pas de mon bien-être et de mon corps. Je laissais le regard des autres m’affecter un peu plus. Je ne me réalisais pas totalement.

Maintenant que je suis dans la trentaine, je suis bien entourée des gens qui m’aiment et je m’épanouis au travail, au CrossFit et au niveau social. Je ne suis pas parfaite, mais j’apprends tous les jours à avoir plus confiance en moi et à accepter mon corps tel qu’il est, tout en travaillant à améliorer mes habitudes de vie. Je sais que ça ne se fait pas du jour au lendemain. Ce travail sur moi et mon corps, je le fais pour moi; pour être en meilleure santé et être la meilleure version de moi tous les jours. 

Il faut oser la différence. Je souhaite vraiment qu’il y ait une plus grande diversité de gens montrée dans les publicités et les médias. Chacun d’entre nous est unique et beau à sa façon et mérite d’avoir sa voix entendue.»

Isabelle Giard, 33 ans

IG @zaroule1

 

TU POURRAIS AUSSI AIMER

No Results Found

The page you requested could not be found. Try refining your search, or use the navigation above to locate the post.

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES

4 passe-temps pour le confinement

4 passe-temps pour le confinement

On en jase...

4 passe-temps pour le confinement

PAR LA GANG DE BAMC

Tu as fait le tour de Netflix? Tes yeux ont besoin d’un break d’écran? Voici quatre activités à essayer pour te changer les idées.

 

Coloriage

Des chercheurs ont comparé le coloriage de motifs complexes à une forme de méditation, dont la structure permet de chasser les idées noires et les émotions négatives. Sans parler du plaisir de voir le dessin s’animer sous ton crayon et du sentiment de satisfaction ressenti lorsque l’œuvre est terminée!

 

Casse-tête

Un passe-temps qui permet de décrocher tout en faisant travailler les neurones. Que tu préfères relever ce type de défi par toi-même ou avec les membres de ta famille, le fait qu’il soit accessible à tous est pratique pour demander de l’aide lorsque tu n’y vois plus clair!

 

Tissage

T’occuper l’esprit et créer un bel objet pour la maison: voilà une façon amusante de passer le temps en confinement! Plusieurs tutoriels de macramé sont disponibles en ligne pour te guider dans la fabrication d’un cintre de plante suspendue, d’un sous-plat, d’un sac pour fruits et légumes ou d’une décoration murale.

 

Appliqué mural

Il est facile à utiliser, permet de diriger toute ton attention sur une activité créative et apporte une jolie touche de renouveau à ton espace de vie durant la période de distanciation sociale. Il ne te reste qu’à choisir ton modèle parmi les nombreuses options offertes en livraison! 

TU POURRAIS AUSSI AIMER

No Results Found

The page you requested could not be found. Try refining your search, or use the navigation above to locate the post.

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES

La bonne nouvelle «body positive» du mois: un livre pour enfants sur la diversité corporelle

La bonne nouvelle «body positive» du mois: un livre pour enfants sur la diversité corporelle

On en jase...

La bonne nouvelle «body positive» du mois: un livre pour enfants sur la diversité corporelle

PAR ARIANE BEAUDRY

L’importance de la diversité corporelle, ça s’apprend dès notre plus jeune âge… mais les ressources pour expliquer ce concept aux enfants sont malheureusement limitées. C’est pourquoi Katie Crenshaw et Ady Meschke, deux mères d’Atlanta, ont décidé d’écrire un livre dont le personnage principal est une petite fille taille plus. Her Body Can est une célébration de l’amour de soi et des corps de toutes tailles, de toutes couleurs et de toutes formes.

Les co-auteures ont misé sur une narration simple et des illustrations colorées pour transmettre ce message aux enfants de 8 ans et moins.

“We wanted to represent underrepresented children in a way that promotes inclusiveness, self-love and love for all of those around us no matter who they are or what they look like. The idea is all about encouraging littles to do whatever it is they love in life regardless of what society might one day tell them they can or cannot do based on what they look like.”

« Nous voulions représenter les enfants sous-représentés d’une manière favorisant l’inclusivité, l’amour-propre et l’amour de ceux qui nous entourent, quels qu’ils soient ou à quoi ils ressemblent. L’idée est d’encourager les petits à faire ce qu’ils aiment dans la vie, peu importe ce que la société pourrait leur dire sur ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas faire selon leur apparence. »

Le livre connaît un immense succès depuis son lancement à la mi-février: en une semaine, il s’est retrouvé à la tête des meilleurs vendeurs sur Amazon. Le duo ne s’arrêtera toutefois pas là ! Le lancement d’un second opus, His Body Can, est prévu d’ici la fin de l’année, et d’autres histoires abordant les différences entre les genres, les handicaps et d’autres sujets en lien avec la diversité sont également à venir.

On espère lire une version francophone prochainement, et on souhaite voir des auteurs québécois suivre cette magnifique initiative!

Tu peux te procurer le livre Her Body Can juste ici.

 

TU POURRAIS AUSSI AIMER

No Results Found

The page you requested could not be found. Try refining your search, or use the navigation above to locate the post.

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES

5 outils pour combattre l’insomnie

5 outils pour combattre l’insomnie

On en jase...

5 outils pour combattre l’insomnie

PAR LA GANG DE BAMC

La pandémie nous inquiète tous, et parfois, les conséquences se font sentir sur le sommeil. Voici quelques trucs pour être mieux reposé-e au petit matin afin d’attaquer la journée en force.

 

Méditer avec une appli

Insigh Timer (disponible sur Android et IOS) regroupe une panoplie de méditations guidées par des sommités mondiales comme des neuroscientifiques, des psychologues, des enseignants d’universités prestigieuses, etc. Tu y trouveras une séance à ton niveau, que tu aies déjà de l’expérience avec la méditation ou que tu la pratiques régulièrement. Tu peux aussi y trouver de la musique pour mieux dormir, t’aider à te concentrer ou calmer ton esprit. 

 

Se détendre avec le silence

Cette initiative née en France t’aide à calmer tes pensées en expérimentant avec le silence. Tu y trouveras des balados, des « massages sonores » et une tonne d’autres trucs et outils pour relaxer et faciliter le sommeil. 

 

Vider son esprit avec un journal de bord

Tu es allongé-e confortablement, mais tu ne peux t’arrêter d’énumérer toutes les tâches qui t’attendent demain matin ou d’imaginer les pires scénarios qui pourraient arriver? Prends le temps de mettre tes pensées sur papier avant d’aller au lit. Une fois qu’elles seront sorties de ta tête, il sera bien plus facile de te détendre. Et pour éviter les lumières bleues de ton téléphone qui risquent d’exciter ton cerveau, opte pour un joli carnet de notes.

 

Créer un rituel avec des huiles essentielles

La lavande et la camomille sont reconnues pour leur effet apaisant, ce qui en fait les parfaites alliées pour induire le sommeil. Vaporise tes draps et ton oreiller avant de te coucher, et après quelques jours, ton cerveau reconnaîtra cette odeur comme un signe qu’il est temps de s’endormir!

 

«Éteindre» son cerveau avec un masque pour les yeux 

Quand ton œil détecte de la lumière, ton cerveau sécrète de la mélatonine, une hormone qui enclenche la phase de sommeil. Et lorsque le soleil se pointe à l’horizon (ou que quelqu’un allume la lumière), la synthèse de cette hormone cesse. Si tu as du mal à dormir, un masque en tissu doux peut te donner un coup de main en faisant régner l’obscurité.

TU POURRAIS AUSSI AIMER

No Results Found

The page you requested could not be found. Try refining your search, or use the navigation above to locate the post.

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES