On en jase...

Pourquoi je ne me pèse plus

by Nov 3, 2019On en jase - Article0 comments

PAR FLORE TELLIER

(À toi, qui as besoin de lire ces quelques mots… À toi, qui te sens complexé(e), sache que tu es magnifique tel(le) que tu es. Laisse-moi te rappeler que tu n’as pas besoin de ressembler à qui ou quoi que ce soit pour être la meilleure version de toi-même et que tu es parfait(e) juste comme ça.)

Laisse-moi te raconter une petite histoire. Il y a quelques années, j’avais un seul objectif en tête: perdre du poids. Je n’en avais rien à faire de ma santé, je voulais juste entrer dans ma robe de bal. Donc tous les jours, je calculais mes calories, je sautais souvent des repas et je me pesais matin et soir… Un jour, j’ai finalement atteint les objectifs irréalistes que je m’étais fixés par le passé.

Mais je n’étais pas plus heureuse. Loin de là. Je ne me trouvais pas plus jolie. Je me trouvais encore et toujours « pas assez » mince. Et surtout, je n’étais pas bien dans ma tête.  J’étais tranquillement en train de rendre mon esprit malade à force d’être obsédée par ce satané pèse-personne. 

En vieillissant, j’ai compris que le plus important, c’est d’avoir un esprit sain dans un corps sain. J’ai appris que, quand je m’entraînais et m’alimentais de façon extrême, ce n’était pas sain. Et j’ai défini de vrais objectifs: être en santé, avoir de l’énergie pour accomplir mes mille et un projets et me sentir confortable et à l’aise dans mon corps, comme dans ma tête. 

C’est important de savoir que le pèse-personne, ce n’est pas tout. On se juge sur notre poids parce que la société nous dit qu’il faut atteindre un « poids santé », alors que ce n’est pas réellement un indicateur fiable quant à l’état de santé d’un individu. 

D’ailleurs, le poids varie énormément d’un jour à l’autre: ce que tu manges, la façon dont tu bouges, ton sommeil, tes habitudes de vie, la façon dont tu te sens à la fin de la journée, c’est ça qui t’indique que tu es en santé et c’est tout ce dont tu devrais te soucier: la façon dont tu te sens. 

Quand on se laisse perturber par un chiffre et que celui-ci en vient à dicter nos comportements… c’est plus que malsain et cela peut mener à des conséquences tellement plus grandes. Les troubles alimentaires arrivent plus vite que l’on pense. 

Parce que j’ai plein d’autres façons de savoir si je suis en santé…

Parce que je suis beaucoup plus qu’un nombre…

Parce que je fais passer ma santé mentale avant tout…

… j’ai décidé que je ne me pesais plus. Et si le pèse-personne est ton ennemi, tu devrais faire de même! Adieu, pèse-personne! 

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES

©BIEN AVEC MON CORPS / DESIGN PAR SCHMAK DESIGN

Share This