On en jase...

Les standards de beauté féminine, d’un pays à l’autre

by Juin 2, 2019On en jase - Article0 comments

PAR ARIANE BEAUDRY

Que ce soit sur Instagram, dans les magazines de mode ou dans les publicités qui nous bombardent à la télé ou sur le Web, les standards de beauté nord-américains ne sont jamais bien loin, tellement qu’il est facile d’avoir l’impression que le monde entier leur est soumis et qu’il est impossible d’y échapper. Pourtant, chaque région du monde a ses préférences bien définies; comme quoi ce qui est considéré comme étant beau peut changer en un clin d’œil! Voici un portrait des standards de beauté dans différents pays et continents.

 

États-Unis 

Les Kardashian, ça vous dit quelque chose? Avec leurs courbes généreuses, les sœurs les plus célèbres de la planète sont le modèle à suivre absolument chez nos voisins du sud, tellement que de nombreuses jeunes femmes n’hésitent pas à requérir à la chirurgie plastique pour leur ressembler. En effet, la Société américaine de chirurgie plastique a effectué près de 15,6 millions d’opérations en 2014, les selfies étant l’un des arguments les plus fréquents pour passer sous le bistouri.

  

Les soeurs Kardashian (@kimkardashian)

 

Asie

Teint laiteux, silhouette fine, grands yeux, nez retroussé: c’est l’idéal de beauté chez la plupart des femmes asiatiques. En Corée du Sud, près d’une femme sur cinq âgée de 19 à 49 ans a eu recours à une intervention chirurgicale pour modifier ses traits afin de correspondre à ces standards. 

L’actrice coréenne Park Min-Young (@parkminyoungx) 

 

Brésil

Comment avoir le corps parfait au Brésil? Avoir la silhouette d’une guitare et non d’un sablier, c’est-à-dire une petite poitrine ainsi que des hanches et des fesses généreuses. Par contre, la culture des États-Unis étant en constant rayonnement partout dans le monde, les augmentations mammaires et les cas d’anorexie y sont en accroissement, les femmes voulant absolument ressembler aux starlettes américaines.

L’actrice brésilienne Cléo Pires (@cleo)  

 

Inde

Elle est l’ultime modèle de beauté en Inde; ce sont ses yeux verts, mais surtout sa peau claire qui font d’elle l’idole de toutes les femmes. Il n’est donc pas surprenant que la crème éclaircissante soit le produit de beauté le plus populaire dans le pays, les ventes ayant même dépassé celles de Coca-Cola, même s’il s’agit d’une pratique pouvant être extrêmement dangereuse. On appelle ce phénomène le «syndrome Blanche-Neige».

L’actrice et ancienne mannequin Aishwarya Rai (@aishwaryaraibachchan_arb)

 

Angleterre

Selon le Telegraph, 59 % des femmes habitant à Liverpool appliquent de l’autobronzant sur leur corps au moins 5 fois par mois. Pourquoi? Parce que le soleil est si rare en Angleterre que l’obtention d’un teint doré est devenue l’objectif beauté numéro #1. La grandeur et la minceur sont également des traits prisés par les femmes du pays.

L’actrice anglaise Emily Blunt (@laini_reeves)

 

Afrique

Le summum de la beauté dans plusieurs pays d’Afrique est un corps aux courbes voluptueuses, celles-ci représentant la santé et la fertilité et faisant un pied de nez à la malnutrition, qui est malheureusement très courante sur le continent. En Mauritanie, par exemple, être gros est un signe de richesse si convoité que certaines femmes n’hésitent pas à prendre des médicaments destinés à engraisser les bovins… tout ça dans le but d’être considérées comme un meilleur parti pour le mariage.

La mannequin sud-africaine Lesego Legobane (@thickleeyonce)

 

France

Avez-vous déjà entendu l’expression «jolie laide»? Il s’agit du principe voulant qu’en France, on mise plus sur le style et la personnalité d’une femme que sur sa beauté physique. On pense entre autres à Charlotte Gainsbourg et Sofia Coppola, qui ont un style du tonnerre et un sens de la créativité sans pareil, mais qui ne correspondent pas nécessairement aux standards de beauté dits «classiques».

L’actrice et chanteuse Charlotte Gainsbourg (@charlottegainsbourg)

 

Birmanie

C’est en Birmanie que se trouve la communauté Padaung et ses célèbres «femmes girafes», qui portent un collier-spirale en laiton afin d’allonger leur cou; plus le cou est long, plus la femme est considérée comme belle et attirante.

Une femme de la communauté Padaung (@benheine)

 

À retenir

Les standards de beauté varient selon les endroits et les époques. Ils sont une construction de la société; ce qui est beau ici peut être considéré comme affreux ailleurs! C’est pourquoi il est important d’être authentique, et surtout, de s’aimer tel qu’on est. À bas les standards inatteignables, et vive la diversité!

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES

©BIEN AVEC MON CORPS / DESIGN PAR SCHMAK DESIGN

Share This