Tout le monde a déjà…

… voulu se récompenser avec une gâterie après un gros examen;

… mangé de la crème glacée à même le pot après un heartbreak;

… grignoté sans arrêt quand le stress était dans le tapis.

Il se peut que tu aies eu recours à la nourriture pour te remonter le moral. Manger est une source de plaisir et il ne faut pas culpabiliser avec ça. Mais…

… il ne faut pas que tu manges pour t’engourdir, combler un vide intérieur ou te distraire face à des émotions difficiles à gérer.

Avant de te jeter sur la nourriture de façon émotive, essaie de déceler si tu as vraiment faim ou non.

De bons gestes à adopter:

  • As-tu mangé suffisamment et adéquatement? Ça évite d’être affamé.e et d’avoir des rages alimentaires;
  • As-tu pris conscience des situations qui te poussent à manger? Par exemple, tu pourrais tenir un journal où tu notes ce que tu manges, l’heure, le contexte et les émotions ressenties;
  • As-tu songé à adopter de nouvelles habitudes saines pour gérer tes émotions? Comme mettre des mots sur ce que tu ressens, parler à un.e ami.e quand tu te sens vulnérable et pratiquer une activité qui te détend.

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES

Share This