On en jase...

Les 7 questions les plus fréquentes concernant la psychothérapie

Déc 27, 2022

Commencer une thérapie avec un ou une psychologue, ce n’est pas banal! C’est normal de douter, de se poser des questions et même, d’avoir des préjugés. On a demandé à notre psychologue Dre Stéphanie Léonard de répondre aux questions que se posent le plus souvent les gens avant de commencer une psychothérapie. 

Dre Stéphanie Léonard est spécialisée dans le traitement des troubles de l’alimentation, des comportements alimentaires et de l’image corporelle. C’est aussi elle qui a fondé notre organisme.

Les choses à savoir avant de débuter une thérapie avec un psy :

 

Comment puis-je savoir si je dois consulter un psy?

On peut décider de consulter un psy à n’importe quel moment. Par exemple, parce qu’on veut se comprendre davantage, faire le point sur certains aspects de notre vie, améliorer nos relations interpersonnelles, etc. Il faut surtout consulter un psy lorsqu’on sent qu’on est malheureux, qu’on souffre et qu’on ne fonctionne pas comme avant. Souvent c’est lorsqu’on réalise qu’on est allé au bout de nos propres ressources et des outils à notre portée et qu’on ne se sent pas mieux. Aller consulter un psy c’est aller chercher de la compréhension et des outils. C’est avoir un endroit « sécuritaire », bienveillant et sans jugement pour se permettre de travailler ses enjeux, troubles, fragilités et vulnérabilités.

Tous les psychologues ont une formation générale et plusieurs psychologues ont une spécialité. Il existe aussi diverses approches en psychologie. La meilleure chose et de s’informer avant d’entreprendre une démarche pour déterminer la formule adaptée à nos besoins. Site de l’Ordre des Psychologues du Québec à consulter : www.ordrepsy.qc.ca.

 

Est-ce normal d’avoir des peurs ou des préjugés? 

Oui! La plupart du temps, les gens ont peur du jugement ou ils ont peur de sentir très vulnérable vis-à-vis leur psy. Les plus appréhensions les plus fréquentes sont celles qu’un psy ne fait qu’écouter et faire des reflets. Certaines personnes pensent aussi qu’on peut devenir dépendant de son psy.

 

Comment ça se déroule un rendez-vous chez un psy? 

Habituellement, les premières rencontres consistent en l’évaluation. C’est à l’aide de l’information que le psy va récolter lors de l’évaluation qu’il va pourvoir poser un diagnostic (si c’est le cas) et déterminer un plan d’intervention en fonction des difficultés et des attentes du patient. Suite à l’évaluation, l’intervention débute. Les rencontres sont habituellement de 50 minutes.

 

Que dois-je faire si j’ai l’impression que je n’évolue pas?

Il est important que ça « clique » avec notre psy. Au-delà des compétences, chaque psy a sa personnalité et sa façon d’interagir. Il se peut donc que le « bon » psy pour nous ne soit pas le premier que l’on contacte. Une bonne façon de sonder le terrain est de commencer par un court appel téléphonique. Cela nous donne l’occasion de déjà voir comment on se sent.

Si on a l’impression qu’on n’évolue pas il faut absolument le nommer à son psy pour mieux comprendre ce qui se passe.

 

Comment puis-je savoir qu’il est venu le moment d’arrêter ma psychothérapie? 

Habituellement, lorsqu’un patient va mieux, on espace graduellement les rencontres. Cela nous permet d’évaluer où est rendu le patient et, surtout, de discuter ouvertement de comment le psy et le patient voient la fin de thérapie.

 

TU POURRAIS AUSSI AIMER

No Results Found

The page you requested could not be found. Try refining your search, or use the navigation above to locate the post.

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES

Share This