Histoire de corps

PROPOS RECUEILLIS PAR GABRIELLE LISA COLLARD

«L’été dernier, on m’a diagnostiqué un cancer de la glande thyroïde. J’ai été opérée, et je suis en attente de traitements de radiation. Depuis, j’ai perdu beaucoup de poids. Je suis toujours en ajustement de mes niveaux de T3 et T4, j’oscille entre l’hypo et l’hyperthyroïdie et j’ai vécu de grosses baisses d’appétit en raison, entre autres, du choc psychologique. Le cancer en tant que tel a un bon pronostic et revient rarement, mais je vais devoir prendre des médicaments toute ma vie et je souffrirai sans doute de nombreux problèmes de santé chroniques. Presque chaque fois que je croise des gens que je n’ai pas vus depuis longtemps, que ce soit de la famille ou des amis, on me complimente sur mon apparence et ma perte de poids. On me félicite parce que j’ai soi-disant pris du muscle, alors que je n’ai strictement rien fait depuis mon opération. C’est vraiment difficile. Dans ma tête, chaque fois qu’on me dit ça, je pense : ‘F**k you, je suis malade!’

J’ai toujours eu une relation difficile avec mon corps. Au secondaire, j’ai souffert de boulimie, et je venais à peine d’apprendre à m’accepter quand j’ai appris que j’étais malade. Aujourd’hui, je le perçois d’une manière complètement différente et je dois me le réapproprier. Redécouvrir qui je suis, après tout ce que j’ai traversé, et apprendre à m’aimer de nouveau.

Si je pouvais voyager dans le temps et me donner un conseil, je me dirais : ‘C’est juste un corps. Tu es plus que ça. Tu n’as pas besoin de te rendre malade pour le changer’».

Delphine, 22 ans

À PROPOS       BESOIN D'AIDE       CONTACT       POLITIQUES

©BIEN AVEC MON CORPS / DESIGN PAR SCHMAK DESIGN

Share This